Accueil / Golf Entreprise Bretagne / Actualités / News Règles 28 : Flag or not Flag, that is the question? *

News Règles 28 : Flag or not Flag, that is the question? *

* drapeau ou pas de drapeau, ceci est la question?

Eh oui il n’y a pas que le prince du Danemark dans Hamlet qui se pose des questions existentielles, il y a aussi le peuple des golfeurs 🙂 .

Pour commencer à répondre à cette question existentielle, qu’appelle t-on le drapeau ?

Le drapeau est composé d’un mât amovible qui est fourni par le Comité,et placé dans le trou pour indiquer aux joueurs sa position. Le drapeau comprend le fanion, et tout autre matériau, ou objet attaché au mât. Le bogey (coque plastique où vous plantez le drapeau) ne fait pas partie de celui-ci, c’est une obstruction amovible.

Depuis le 1er janvier, vous avez dorénavant la possibilité de putter sur le green (Règle 13.2), en gardant le drapeau dans le trou, ce qui vous donne au final 3 options  :

  • Je garde le drapeau dans le trou
  • Je retire ou je fais retirer le drapeau du trou
  • Je demande à ce que le drapeau soit pris en charge et retiré. Le « et » est très important dans la phrase, et nous allons voir pourquoi.

Pour pouvoir utiliser l’une de ces 3 options, elle doit être décidée avant toute action (soit je garde, soit j’enlève, soit je fais prendre en charge). Le choix est définitif durant le déroulement de l’action. Vous ne pouvez pas décider de garder le drapeau, et ensuite une fois que la balle est en mouvement, demander qu’il soit enlevé.

Etudions les 3 possibilités :

– Je laisse le drapeau dans le trou : Si votre balle vient toucher le drapeau que vous aviez décidé de laisser dans le trou, mais ne rentre pas, il n’y a plus de coups de pénalité, et vous devez jouer là où la balle est venue reposer. Si votre balle vient reposer entre le mât et le bord du trou, avec une partie quelconque de votre balle en dessous de la surface du green, elle est considérée comme entrée.

– Je retire ou fais retirer le drapeau du trou : Dans ce cas précis, le seul cas qui puisse arriver, est du au fait que la balle touche le drapeau retiré. On va donc devoir juger du caractère accidentel ou intentionnel de cette action. Si le caractère accidentel est démontré, il n’y aura pas de coups de pénalité, et la balle sera jouée depuis l’endroit où elle repose. Si le caractère intentionnel est avéré (drapeau placé derrière le trou avant une cassure, par exemple), on appliquera la règle 11.2.c (Endroit où doit être jouée une balle délibérément déviée ou arrêtée), et donc le coup sera annulé, et vous devrez rejouer le coup de l’endroit initial. Au passage, bien évidemment, vous écoperez de la pénalité générale (2 coups en stroke-play, et perte du trou en match-play).

N’oubliez pas qu’un drapeau retiré peut sans aucune sanction, être déplacé par le joueur, son cadet, ou un autre joueur durant la phase de mouvement de la balle.

– Je fais prendre en charge le drapeau : Cela signifie que le drapeau sera tenu dans, au-dessus ou près du trou et sera retiré une fois le coup joué. Comme marqué un peu plus haut dans cet article, le « et » est primordial, car si le drapeau est pris en charge, mais laissé dans le trou, et que la balle vient toucher le drapeau, la pénalité générale s’appliquera soit au joueur qui a putté, car c’est lui qui a demandé de le laisser dans le trou, après avoir joué, ou à la personne qui prenait en charge le drapeau, et qui a décidé de son propre chef, de le laisser. Cela implique également les cadets des différentes joueurs. En plus de la pénalité générale, la règle 11.2.c sera de nouveau utilisée, à savoir, le coup annulé, et rejoué de l’endroit initial.

Le choix de garder ou pas le drapeau s’applique à chaque putt. Vous pouvez putter sans drapeau à 6 mètres, et demander à ce qu’il soit replacé pour le putt de 30 centimètres qu’il vous reste. Chaque putt est une action à part entière.

Pour finir, revenons à notre bogey (coque plastique où vous plantez le drapeau). Si la personne qui prend en charge le drapeau, au moment de le retirer, retire également le « bogey », et que votre balle vient percuter cet élément, pas de stress (pas de point « S » dans notre cas. Je sais c’était un pneu facile). Le bogey est une obstruction amovible, et donc nous dit que :

« Lorsqu’une balle jouée sur le green heurte accidentellement toute personne, tout animal ou toute obstruction amovible (y compris une autre balle en mouvement) sur le green : le coup ne compte pas et la balle d’origine, ou une autre balle, doit être replacée à son emplacement d’origine (qui, s’il n’est pas connu, doit être estimé) ». Evidemment tout ceci sans coups de pénalité.

Bon golf à tous.

 

 

 

 

A propos Pierrick DEFRANCE

Pierrick DEFRANCE
Responsable D1 et Capitaine des Jeux
X